Avoir recours à différentes pédagogiques pour s’adapter à chaque élève, notamment ceux à besoins éducatifs particuliers

Tous les élèves sont différents dans leur façon d’entrer dans les apprentissages. Certains retiennent tout très vite, d’autres doivent apprendre par cœur, certains encore ont besoin de voir avant de comprendre.

Pourtant, l’enseignement en classe reste encore souvent uniforme. Si chaque élève de l’école de la République doit pouvoir avoir accès aux mêmes savoirs, il faut aussi que la façon dont on leur enseigne ceux-ci soit mieux adaptée à leur façon d’apprendre.

Particulièrement pour les élèves qui souffrent de troubles Dys (dyslexies, dyscalculie, dysorthographie, dyspraxie) ou encore les élèves EIP (intellectuellement précoces). Ces élèves, de par leur pathologie, ont besoin d’adaptations pédagogiques pour avoir les mêmes chances que leurs camarades de réussir.
L’école française commence tout juste à les reconnaître.

La FCPE considère que c’est une chance. Leurs différences et la reconnaissance de leurs différences pousse l’école à réfléchir sur ces pratiques et ses modes d’enseignement.

Il faut généraliser cette adaptation aux élèves et mieux former et accompagner les enseignants aux différenciations pédagogiques au sein de la classe.