Renforcer la mixité grâce à une sectorisation en cohérence avec le bassin de vie et garantissant la mixité au sein des établissements et dans les classes

Le débat récurrent en France sur les zones d’éducation prioritaire est symptomatique de nos problématiques. Beaucoup trop de nos établissements scolaires présentent une homogénéité de population.

Pour être caricatural, nous avons des établissements concentrant d’un côté les enfants des plus favorisés et de l’autre les enfants des plus précaires. Au milieu, de nombreux établissements sont mixtes, mais sans réussir à réduire ce sentiment d’injustice que ressentent ceux qui se sentent mis au banc de la réussite.

Il ne s’agit pas de sortir ceux qui réussissent déjà de leur “établissement ghetto” pour les transférer dans des établissements “mieux cotés”, Il s’agit bien de réfléchir à une répartition des élèves qui assure une mixité dans les établissements tant sociale que de niveau scolaire.